Avertir le modérateur

2006.12.21

L'impeccable blancheur de la Vertu

Blanc comme son tailleur, blanc comme son patronyme, blanc comme son programme ... telle semble être la couleur de campagne de Ségolène Royal pour la présidentielle de 2007 !

Or le blanc n'est pas une couleur -pas davantage sans doute en politique- et c'est probablement ce qui peut inquiéter ses partisans comme ses adversaires. Oui mais "blanc" c'est aussi toutes les couleurs du spectre à la fois ... alors que penser ? Rien ? ... Peut-être bien .... Mais d'un autre côté le vide n'est pas pour autant le néant ! Alors que déduire ... pas davantage .... sans doute ...

Bref, pas facile de prime abord de raisonner rationnellement (sic) dans cette campagne entre la chabichouchou des sondages et petit patapon... qui rompt et rompt comme vous le savez.

 

medium_voutch.jpgLe Riposte de ce dimanche, où Serge Moatti recevait la Dame Blanche, m'a toutefois définitivement persuadé des réelles chances de Ségolène Royal d'accéder à la présidence. Les critiques dès le lendemain parlaient d'esquives, de non propositions, de flou, de "rien" ... et cela m'a rappeler cet excellent dessin de Voutch :

 

Faut-il avoir des idées précises pour gagner une élection présidentielle ? Je veux dire est-ce une obligation ? Le "faut-il" au sens moral ? Je crois au contraire qu'il est peu sain d'arriver au pouvoir avec une idée sur tout comme certains semblent vouloir en faire la démonstration.

Ne vaut-il pas mieux avoir des principes, des valeurs, une vision, une éthique d'action déterminés et des qualités de souplesse dans l'affrontement des situations ? Aujourd'hui les femmes et hommes politiques se sentent obligés d'avoir leur solution opérationnelle au décret près dans leur poche alors que souvent rien de général ne guide leur démarche ... si ce n'est une idéologie -socialiste ou libérale- c'est-à-dire l'intelligence des esprits pauvres. N'est-ce pas le contraire qui est souhaitable ?

Ce dimanche je n'ai vu aucune mesure annoncée par Ségolène Royal, mais j'ai vu quelqu'un qui accordait de l'importance aux "repères", aux "valeurs", à ces termes que l'on croyait à jamais noyés dans le discours de l'extrème droite. Elle a même déclaré le plus naturellement du monde que "la morale était une bonne chose" ... qui pourrait encore dire ça sans se faire rabrouer. Elle assume, persiste et signe. Autre éclair de lucidité : l'éducation. D'aucun la raille sur ce point: "elle joue à la maman", entend-on. Pourtant l'éducation n'est-elle pas la première des priorités ? N'est-ce pas par là que tout doit commencer ?

Dérive droitière ? Et si c'était simplement du bon sens ? La crise des valeurs, des modèles et des repères, quels sociologues n'en parlent pas avec l'inquiétude universitaire qui les caractérise ? Souvenons-nous seulement d'Hannah Arendt dans La crise de la culture.

Avant l'arrivée néfaste des idéologies ce qui faisaient bouger les grands hommes c'étaient les grands exemples de leurs prédécesseurs. César fut marqué à vie par une statue d'Alexandre à Cadix; Auguste se rendit sur la tombe de ce même Alexandre à Alexandrie. C'est aujourd'hui encore un exemplum virtutis qu'il nous faut et sans doute pas un petit bourgeois excité qui vend son programme comme un commercial vend un telephone portable 4e génération ... Ceux qui ont lu le Guépard de Lampedusa (ou vu le film de Visconti) reconnaitront sous les traits du chef de l'UMP se profiler l'allure burlesque et méprisable de Don Calogero.

 

Cela bien sûr est loin de faire de Ségolène Royal la candidate idéale pour le printemps 2007 mais je me suis surpris à imaginer ... imaginer son tailleur blanc immaculée descendant les escaliers des avions officiels en voyages diplomatiques. Présidente des Français et impératrice de la mode, symbole de notre chic national. C'est Jackie Kennedy au pouvoir. Contenant ou contenu direz-vous ...je crois qu'on peut faire passer beaucoup de chose avec un beau sourire ... tancer un dictateur, remettre en place un Américain, réconcilier des anciens ennemis. Tout dépendra par qui Ségolène sera conseillée ... c'est là le véritable enjeu ... quelqu'un qui a réussi à  blouser tout le PS dans les primaires ne peut pas être totalement mauvais(e).

Espérons seukement qu'il n'y aura pas de charge des éléphants sur les ministères.

 

Primo Piano

 

Commentaires

un Bourbon sinon rien!

Écrit par : klarenberg | 2006.12.21

Reconnaissez au moins qu'avec Ségolène c'est la fin des précautions oratoires politiquement correctes du styles "les femmes et les hommes politiques" ... "ils ou elles" ... etc ! Elle ne les emploient pas à ce que j'ai remarqué et personne n'ira la traiter de machiste !

Écrit par : riton | 2006.12.21

Jackie Kennedy au pouvoir, sûrement. Et peut être même Sissi Impératrice!

Écrit par : Ambrogio Riva | 2006.12.22

Malheureusement elle parle de ses "valeurs" et vante l'importance de sa "morale", mais il n'est pas dit qu'elle les pratique...
Le pharisien se voulait aussi un parangon de vertu !

Et si cette morale est un "ordre juste" dans lequel :
les militaires surveillent les délinquants,
le peuple surveille les élus,
les syndicats surveillent les salariés et les dirigeants,
l'Etat surveille les investisseurs et les propriétaires,
où finalement tout le monde surveille tout le monde...

alors merci, mais 1984, très peu pour moi !

la volpe

Écrit par : nicolas | 2007.01.04

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu