Avertir le modérateur

2007.04.19

« Nique ta mère ! » contre « Suce ma bite ! »

Racailles versus racailles

ou

 

qui vote Sarkozy ?

 

 

            Depuis quelques mois, depuis septembre dernier en fait, une nouvelle France est née : la France des sarkozystes. Ils veulent remettre le pays au travail, en finir avec les tabous et le terrorisme intellectuel, rétablir l'ordre sur le territoire et réduire le train de vie de l'État. Ils travaillent, trouvent que les impôts sont trop élevés et ne sont pas choqués que les fortunes fuient la France. Surtout ils sont décomplexés. Ils sont de droite et aujourd'hui, enfin, ils peuvent le dire sans murmurer, sans fuir du regard, sans se justifier ou nuancer. Ils peuvent dirent « Je suis de droite » et non plus « j'ai plutôt une sensibilité de droite ». Ils ne se sentent plus seuls, ils sont des millions et ils comptent bien prendre leur revanche.

 

 

medium_racaille.jpg

            Voilà précisément le plus inquiétant. On pourrait reprocher mille choses à Sarkozy de la concussion avec les médias et le Medef à la négation de la séparation des pouvoirs en passant par les dérives populistes nauséabondes. Pourtant c'est cet esprit de revanche qui est le plus dangereux, cette envie d'en découdre à tout prix. Les conséquences sont déjà visibles, l'affrontement a commencé, en banlieue d'abord puis partout. Dans ses discours Nicolas Sarkozy n'hésite pas à réveiller les bas instincts et les pires préjugés. Il confond Nazis et Allemands, Italiens et voleurs et tous les clichés médiocres qui séduisent tant la France qui râle, dénonce et déporte. Il est capable d'expliquer qu'il faut remettre le pays au travail devant des gens qui depuis l'âge de 16 ans ont découpé des tubes d'acier à la chaîne avant de subir un licenciement économique. Tout est permis, les pires mensonges sous les meilleures intentions. Et aujourd'hui ils sont nombreux derrière lui à penser qu'ils sont les seuls à travailler, les seuls à payer des impôts ; à penser qu'ils entretiennent des gens subventionnés à ne rien faire, à penser que l'insécurité gagne La Baule et les villages reculés, à penser que « si ça continue il faudra que ça cesse », à penser qu'avec Sarkozy « ça va enfin bouger » et à croire qu'il vaut mieux renoncer à quelques libertés qu'à son confort.

 

 

            Aujourd'hui tout cela, ils peuvent le dire et le dire haut et fort et ils ne cèderont rien. Ils ont trop attendu ce moment. Ils prennent leur revanche et goûtent leur plaisir. On parle de « droite décomplexée » mais c'est davantage la « droite des complexés », la droite de ceux dont on s'est moqué. Elle n'a rien à voir avec la droite traditionnelle et légitimiste d'un Philippe de Villiers ou avec l'extrême droite de Jean-Marie Le Pen. Eux n'on jamais eu peur d'être de droite. Cette droite qui s'est réveillée « de droite et fière de l'être » n'est qu'une ancienne « droite honteuse ». Celle qui s'est sentie rabaissée et méprisée par la bienpensance et le politiquement correct. Celle qui veut se venger de ses humiliations et se souvient encore des souffrances subies dans la cour d'école à la récré'. Celui-ci un peu enrobé qu'on appelait « bouboule », celle-là avec son appareil qu'on traitait de « sourire d'acier », ceux-là encore, l'un avec ses boutons qui était surnommé « calculette », l'autre avec ses lunettes baptisé « bigleux »... Aujourd'hui Bouboule, Sourire d'acier, Calculette et Bigleux ont grandi. Ils se sont fait une place, une famille, une carrière mais il leur reste toujours un but non assouvi : casser la gueule de Gérard Lambert qui se foutait d'eux à la pause de 10h.

 

 

Heureusement, depuis 6 mois, ils ont croisé le chemin de Nicolas Sarkozy et voient dans le président de l'UMP l'instrument de leur vengeance.  Ensemble, à ceux qui crient « nique ta mère » ils hurlent « suce ma bite ». Voilà le niveau de la campagne présidentielle.

 

Le 17 juin, attention Lambert : « T’ar ta gueule à la récrée ! »

 

Primo Piano

Commentaires

La vengeance est un plat qui se mange froid, dit-on...

On peut la construire patiemment, attendre son heure en opportuniste, ou l'espérer toute sa vie.
On peut aussi la ravaler avec son amour-propre comme un chien crevé, l'oublier pour ne pas s'empêcher de vivre, ou la dédaigner sous prétexte que ce qui ne tue pas rend plus fort.

Mais ce qui est sûr, c'est que sa vengeance, si on la désire vraiment, on ne se satisfait pas de la déléguer.
Et encore moins à un hypothétique vengeur masqué surgi du fond de son ambition de toujours, et non pour accomplir la revanche des opprimés et des têtes de turc d'hier.

Si je voterai pour N. Sarkozy dimanche, c'est parce que la France où je veux vivre dans 10 ans est plus proche de celle que lui et l'UMP proposent, que de la Biélorussie de Mlle Royal, de l'Italie bananiéro-berlusconienne de M. Bayrou, ou du Bhoutan de M. Le Pen.

Écrit par : Renaud La Volpe | 2007.04.19

en matiere de republique bananiero-berlusconienne ... je suis désolé mais c'est beaucoup plus Sarko que Bayrou et je sais de quoi je parle.

bayrou c'est plutot du merkel ou du prodi

lapin

Écrit par : lapin | 2007.04.19

Heureusement que Sarkozy est là pour nous rappeler que l'Italie bananiero-berlusconienne est le pays de la corruption... et l'Allemagne celui de la Shoah!
Etonnant d'ailleurs, alors que quand le Cavaliere était au pouvoir, il s'affichait volontiers à ses côtés.

Ambrogio Riva

Écrit par : Ambrogio Riva | 2007.04.19

Merci Primo Piano pour votre analyse salutaire;
Bernanos lui même en 1937 au sujet de la guerre d'Espagne, n'écrivait-il pas en tête des "Grands Cimetierres sous la lune", que "la colére des imbéciles remplit le monde, et c'est bien ce qui m'effraie"

Écrit par : vito | 2007.04.20

Ah... sacrés nationaux!

Écrit par : Ambrogio Riva | 2007.04.20

Je tiens à préciser qu'il n'est pas acquis à 100% que j'accorde mon vote à Nicolas Sarkozy, je n'ai fait que donner mon critère de choix.

Critère qui me semble d'autant plus légitime que cette analyse pourrait être faite, mutatis mutandis, pour les autres candidats principaux, et sans doute une bonne partie des "petits candidats", considérant comme l'une des plus grandes constantes de l'humanité qu'il y a toujours la même proportion d'imbéciles partout.

Écrit par : Renaud La Volpe | 2007.04.20

Quand on veut faire un choix de société, on réfléchit simplement à comment on aime vivre au quotidien, non pas matériellement, mais psychologiquement. Imagine-t-on en famille ou au travail une vie faite de provocations, de phrases chocs inutilement raccoleuses, d'inutiles affirmations de performances trafficotées ... etc ... non bien sur ... la vie c'est le compromis eternellement vers le bonheur de rassembler et non de diviser ni d'affronter ...

Réfléchissez simplement à cette question et vous saurez deja de qui vous ne voulez pas pour construire la société qui devra donner à vos enfants l'envie de travailler certes , mais aussi et surtout de vivre avec les autres , non pas eternellement , mais seulement une petite centaine d'années ... au plus . c'est deja pas si mal n'en déplaise à ceux de nos hommes politiques qui ne savent plus qu'en eux bat un petit coeur qui ne leur demandera pas leur avis pour s'arreter irrémédiablement ...

Mais il fallait un brin réfléchir avant pour comprendre cela ... ne venez pas vous plaindre demain ... pas a moi en tous cas ... Vous etes trop nombreux ... malheureusement ... et je suis las de vos petits carrés rassurants

Un oranger sur le sol irlanadais , bien sur que c'était possible ... et c'est arrivé !

Écrit par : Lacsap | 2007.05.12

bonjour, merci pour ce billlet intéressant (comme souvent !)v ; heureusement que tu as précisé :v ils veulent remettre le pays au travail :) on aurait eu du mal à sisir l'essentiel :)

Écrit par : florian lavoux | 2008.03.19

weche weche
je suis ouverte a toute propositions
grosse ou petite sa m'est égal
tant ke y'en a une
c'est le principal
tkt
je suce bien

Écrit par : oceane | 2009.01.09

mmhhuumm
!!!!!!!!!
p'tit cochon

Écrit par : oceane | 2009.01.09

on dirai le sud, le temps dure lomptemp!
et c'est pas fini!

Écrit par : jerôme | 2009.09.04

justement combien de de temp encore a se faire utiliser comme ça bêtement pour les 19500€et meme plus encore de mr sarkosy?

Écrit par : jerome | 2009.09.04

voir avec JOEY STARR

Écrit par : jerôme | 2009.09.04

didier morville quoi!

Écrit par : jerome | 2009.09.04

bha alors didier, on les défonse!

Écrit par : dugland | 2009.09.04

ouai va y nique ta mere ,c'est clair c'est des boufons
ils nous font tous rigoler car malgré leurs subterfuges, on les nique tous comme la mère de sarkozy

Écrit par : joey | 2009.09.04

bon alors quoi , on va pas se faire chier avec ses conneries toutes notre vie .Alors QUOI débarassant nous en ! va y joey tu dois avoir des facilité en tout cas plus que nous merde !

Écrit par : hacihch | 2009.09.04

Salut les clowns, alors on m'a encore salopé le mirroir, on m'a encore mis des feuilles dans le champ parce qu'on s'est pas quoi branlé de ces journées !

Quand t'auras fini de me casser les couilles HARCELOR tu m'appeleras ou tu m'enverras un mail !

C'est chiant de se faire emmerder ts les jours : vive les cons !

Il y en a ils sont graves : Sarkozy une bonne révolution au cul ça lui ferait du bien et tous ces branleurs qui ns cassent les couilles un bon travail voila !

Désolé pour la vulgarité c'est un coup de gueule : 4 ans de chômage à cause d'incompétents et maintenant je suis dans la merde à cause d'une nana un peu bizarre !

Alors je dis : vafenculo a todos !

J'en ai marre !

Stop.

Écrit par : Zozo | 2011.03.08

De toutes manière on veras bien même sur d traces mais c tout avec la foie de dieux bien evidement attention au chut alors???c bien ça un

Écrit par : dumonta | 2014.04.26

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu