Avertir le modérateur

2008.03.18

« Ô Metz !...

…Ô Désespoir ! Ô vieillesse ennemie !

N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Et me suis-je blanchi sous les travaux guerriers

Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ? »,

 

 

5c4a5edf9abaf03c73ce06aa8408a8c7.jpgVoici quelles auraient pu être les paroles de Jean-Marie Rausch dimanche soir s’il avait eu la moindre once d’esprit. Mais fort heureusement il n’en a jamais eu, et c’est sans doute pour cela qu’il fut un maire admirable depuis 1971 qu’il administrait la superbe ville de Metz. (Henry IV lui-même ne dit-il pas jadis : « Paris vaut bien Metz » ?)

Et les français ne sont pas loin de penser comme moi vu les maires qu’ils se sont choisis hier.

Je dis « qu’il administrait » parce que l’information est tombée hier : il ne dirigera plus la capitale de l’Austrasie.

Le sens caché de cette élection dans un bastion de l’Est est sans doute à chercher derrière la signification des noms germaniques de ses protagonistes. Ainsi « Metz la Riche  » sera désormais représentée par M. Gros (Gros=grand) et non plus M. Rausch (=ivre) le tout grâce au travail de Mme. Zimmermann (=le charpentier) et l’entremise de Mme. Griesbeck (dont le nom est insignifiant comme sa personne et le centrisme duquel elle se réclame).

Ainsi est mis en exergue la grandeur du travail bien fait du charpentier insensé et sans imagination plutôt que l’inspiration et le génie de l’ivresse…La morale « petit bourgeois » en sort sauve.

Mais la ville de Pépin-le-Bref, de Verlaine et de Colette Beaudoche méritait mieux que ça. Le sens de l’histoire, la Tradition toute entière exigeaient que Jean-Marie Rausch reste en poste jusqu’à ce que mort s’ensuive, comme les plus grands, morts à leur poste : Molière, Beethoven, Bonneau (de la bande à Bonneau) et les 36 rois qui firent la France …

La ville qui avait su résister à Charles Quint s’est livrée à M. Gros ; l’histoire ironise.

La conquête de Metz par ce M. Gros sonne comme un mauvais présage. En effet, si les gros reviennent en force, il est à craindre que Gérard Larcher revienne au gouvernement et pourrait s’ensuivre une « larchérisation » des esprits déjà courageusement combattu sur ce blog.

http://primopiano.20minutes-blogs.fr/archive/2006/05/11/g...

http://primopiano.20minutes-blogs.fr/archive/2007/04/18/qui-a-tué-le-ministre-boulin.html

 

Klarenberg

11:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu