Avertir le modérateur

2007.07.09

Tous cocus!

A vous qui avez voté utile au premier tour et futile au second, vous voila cocus ! C’est officiel ; non content d’être influencé par la gauche, Sarkozy gouverne avec elle.

Plutôt qu’une mal baisée, vous avez choisi un fier-à-bras, vous êtes cocus après trois jours, ce sont les affres du mariage. La lune de miel aura vite tournée au cauchemar et comme une jeune mariée bafouée, vous ne voulez rien voir encore !

 

Vous avez cru voter pour la droite décomplexée, contre la gauche ringarde, humanitariste et soixante-huitarde, vous voilà avec Kouchner, le soixante-huitard notabilisé, le « sans-frontiériste » militant, ministre des affaires étrangères !

On vous avait promis une rupture avec la France d’avant, on vous ressert Borloo, Alliot-Marie et Juppé !

On vous avait garanti la fin des repentances françaises, le président élu interrompt ses vacances pour commémorer l’esclavage mais oublie la victoire sur le nazisme.

L’Europe ne devait plus être une menace et dès sa prise de fonction, le président est allé saluer la chancelière allemande, Naboléon cède toujours devant la reine de Prusse : l’histoire bégaie !

On vous faisait miroiter un gaulliste social comme premier ministre, mais les hommes du président s’appellent Bouygues, Lagardère, Bolloré, Dassault, patrons de trusts médiatico-industriels.

 

Que ne vous a-t-on promis ?

 

Incorrigibles français, vous croyez encore aux promesses électorales et aux hommes providentiels ?

 

Vous avez cru que le président, tel un nouveau Louis XIV, s’offrirait un Fouquet pour asseoir son pouvoir contre les financiers : il ne s’est offert qu’un Fouquet’s avec ses amis financiers

Tout un symbole…

 

Klarenberg

10:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8)

2007.04.19

Du pain et des jeux

Après Jack Lang, Bertrand Delanoë et Gérard Collomb, Jean-Marie Le Pen revient à son tour aux fondamentaux de la politique: la fête, la fête, la fête. Une fois élu, le vieux tribun se réserve en effet une semaine de vacances, puis il organisera le 14 juillet un grand banquet de l'Etoile à la Concorde, suivi d'une fête bachique. Que demander de plus?

medium_farnese1.2.jpg 

Ambrogio Riva

11:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Le pen

2006.11.17

Phoenix politique

medium_wheel.2.jpg

    "Les politiques ne peuvent plus rien faire aujourd'hui", c'est un refrain universel de nos jours, et pas uniquement réservé aux ambiances enfumées et véhémentes des cafés du commerce. Lionel Jospin avait lui-même entériné ce cliché par son fameux "L'Etat ne peut pas tout" lancé en réponse à des suppressions d'emplois chez Michelin. La faute est ainsi successivement portée sur le Marché, les ONG, les organisations supra-nationales (ONU, OMC…), l'Union Européenne, la Mondialisation, la météo, les tâches solaires et toute une série de boucs-émissaires plus ou moins fantaisistes.

    Cette constatation serait extrêmement inquiétante si elle n'était toutefois totalement fausse. Les politiques ont en effet un pouvoir de plus en plus important. La complexification du monde moderne exacerbe d'autant leurs prérogatives. Leur inaction est ainsi plus liée à un manque de responsabilité qu'à quelque entrave à leur volontarisme aujourd'hui largement plus fantasmé qu'effectif. De manière schizophrène les politiques cultivent un discours mou qui participe à une dilution des responsabilités et un dédouanement général.

    Que font-ils quand aujourd'hui à Paris certaines agences immobilières demandent à un locataire de justifier d'un salaire jusqu'à quatre fois plus élevé que le loyer ? Que font-ils contre les opérateurs internet et téléphone qui font payer une fortune des prestations aléatoires ? Que font-ils quand un grand patron voyou s'accorde une prime à l'échec d'un montant indécent ? Non, non circulez messieurs dames, il n'y a rien à voir. "C'est la faute du marché, de l'Europe, de la Mondialisation, de la pluie…" La faillite du politique n'est pas due à l'environnement extérieur mais à l'abandon de ses propres responsabilités. Le courage politique n'est plus d'actualité. Aujourd'hui il n'y a plus de responsables, chaque citoyen est le meilleur expert de ce qui l'entoure. La démocratie participative, la nouvelle farce moderne. Sa mort constatée, espérons que le phoenix politique renaisse un jour de ses cendres.

 

Thiébaut 

12:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

2006.11.02

le savon et le politique

En pleine affaire Steevy, le célèbre professeur Enver Econtretù, spécialiste européen de la télé-réalité a répondu cette semiane aux questions d'Alexandre Adler.

medium_enver.JPG

Enfin sorti de son silence depuis la vague d'indignations politiquement correctes qu'avait suscité son ouvrage censuré "les pouffes du paf", celui que l'on se plait à identifier comme l'idéologue du FAS apporte un éclairage percutant, moderne et provocateur sur les récents événements qui ont boulversé la sphère audiovisuelle.

 vidéo de l'entretien exclusif

FAS VAINCRA 

 

20:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

2006.08.08

Nos amis les cagoules...

medium_1.jpg    Que lis-je aujourd'hui dans Le Monde ? Certains de nos compatriotes péteraient un câble ? Quand je dis compatriotes, j'entends français mais sans doute eux n'acceptent-ils pas cette dénomination... 

   

    Bref, au royaume insulaire d'utopia, M Jean-Guy Talamoni aimerait que les biens immobiliers vendus en Corse soient réservés aux "citoyens corses" et à ceux qui auraient depuis 10 ans déjà leur résidence principale sur l'Ile de Beauté. Le soleil tape fort dans l'île mais là ça devient inquiétant pour la santé de Monsieur Talamoni et de sa bande de papés incultes et imbibés de liqueur de chataigne. A quand donc l'introduction du principe ethnique de "corsicité" ?

 

    Certes il ne s'agit là que d'une infime partie de la population corse sûrement pas représentative mais à ceux qui dénoncent à tort et à travers le "racisme anti-corses" qu'ils dénoncent avec autant d'énergie et de véhémence ce "racisme anti-continentaux".

 

Ajout de dernière minutes sur les barbouzeries ultra-marines de nos ventripotents masqués.

 

Thiébaut 

17:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

2006.08.04

Sans la liberté de blogger ...

medium_corse_drapeau.jpg

Primo Piano se déclare solidaire du blog

 

tollinchi-le-off.20minutes-blogs.fr/

 

fermé suite à des menaces de poursuites de la part de notre UMPiste préféré : Alex-Guigui-Toto.

 

Nous vous invitons à laisser vous aussi un message de soutien sur leur blog. 

16:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

2006.08.01

0 + 0 =

LA TETE A TOTO
Avis à tous ceux qui veulent enfin s'offrir sa tête ... après des mois de frustrations et de censure, dîtes à TOTO ce que vous pensez de ce qu'il raconte sur son blog ... 
Primo Piano salue une belle initiative des amis de la liberté d'expression et vous invite à court-circuiter le site officiel d'AGT en vous exprimant sur
Viva la Liberta ! 

21:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu