Avertir le modérateur

2008.06.27

Le vieil homme et sa mère

Faut-il pleurer ou rire du débat sur les mères porteuses.
La conscience nous invite à pleurer ! Et pourtant tout semble nous inviter à en rire !
Outre le fait que le terme de « cocu » est désormais insuffisant pour qualifier la relation entre les électeurs catholiques et la majorité qu’ils ont élue, il faut avoir entendu le Professeur Nizan (spécialiste de l’avortement - génocidaire émérite) défendre l’idée des mères porteuses (aussi généreuses que les donneurs de sang). Selon lui, les mères porteuses ne pourraient pas avoir la possibilité de renoncer en cours de grossesse = comprendre : on lui dénie tout droit à l’avortement puisque l’enfant n’est pas le sien.
Mais alors, la mère génétique, elle, a le droit de renoncer à la grossesse pour la même raison. Est-ce à dire que celle-là peut exercer un droit sur la grossesse de celle-ci ? Si oui, on octroie à une personne pour son bénéfice propre un droit sur le corps d’une autre : en bon français, je crois que c’est la définition que l’on donne à l’esclavage ou au viol ! Belle avancée M. le Professeur !
On peut encore aller plus loin : une mère porteuse qui malgré l’interdit renoncerait à sa grossesse. La mère génétique ne serait-elle pas en droit de demander réparation et justice pour la perte de son enfant ? Quel juge ne retiendrait pas alors l’homicide ? Mais alors, l’embryon est une personne ?

Bref, voila un débat qui s’annonce et dans lequel nous pourrons nous contenter de poser les questions qui grattent. Nous laisserons ensuite les casuistes et les sophistes se battre entre eux.
Il sera toujours temps de leur faire savoir que les seules mères porteuses que nous acceptons pour nos enfants seront, comme le veut la Tradition, nos braves cigognes…

Klarenberg

13:36 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : mère porteuse

2008.05.28

Bon anniversaire Herr Tapper

193777588.jpgCe blog ne pouvait passer sous silence un évènement aussi important pour le rayonnement de la culture européenne contemporaine que le jubilé de l’excellent Horst Tapper qui fête ses 80 ans. Alors bon anniversaire Monsieur Tapper au nom de l’équipe de Primo Piano ou plutôt bon anniversaire Stéphan Derrick, tant il est difficile de distinguer lequel d’entre vous deux,  l’acteur ou le héros est cet homme si impeccablement coiffé au regard vif de qui nous nous sentons tellement proches.

Evidemment cet évènement ne fera pas l’objet d’une grande publicité sur les media français cultureux, et même chez ceux d’entre eux qui se veulent franco-allemand : Arte préfèrera parler des ignobles mises en scène de Bayreuth plutôt que de l’homme qui incarne pour tant de ménagères de plus de cinquante ans le visage du suspens, de l’angoisse de l’énigme policière haletante et qui par son talent d’acteur a sans doute dépasser l’art du grand Hitchcock en la matière!

C’est aussi l’occasion de dire merci à l’homme à qui nous devons tant de vocations chez nos policiers sur les deux rives du Rhin : le service public vous doit beaucoup !

Cet article à vocation culturelle est enfin l’occasion pour moi d’annoncer un prochain post dans lequel je développerai les deux motivations à l’entrée d’Aimé Césaire au Panthéon :

1°) Faire entrer le chantre de la négritude sera l’occasion de faire entrer aussi le chantre de la blanchitude.

2°) Ils pourront ainsi continuer à jouer aux échecs…et que le meilleur gagne !

Vito Andolini

18:54 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : horst tapper

2007.12.22

Lacher de salopes au Vatican

4110660b887df5e07067e6b4b5a085b7.jpg

 

    Quoique disent les mauvais esprits, M. Sarkozy poursuit la grande tradition gaulliste, en la modernisant et en lui donnant de l'ampleur. De Gaulle se contentait de lacher ses salopes de ministres dans la cour de l'Elysée le mercredi à la sortie du conseil des mnistres (souvenez-vous, il y avait des beaux échantillons: Broglie, Joxe, Messmer). Son successeur leur fait voir du pays en les présentant au Saint-Père. NS a mis le paquet en exhibant fièrement la nouvelle première grue de France, sûrement financée par Bouygues BTP.

    Les problèmes budgétaires de la France ont même trouvé une solution digne de Sainte Rita: bourrez Bercy et plus de problèmes de bourse. On a les Saints que l'on mérite: Sarkozy a Bigard.

bfb2398a10dfaf8b1173e28bdf1eb346.jpg
 
Il salopio 
 

16:33 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

2007.11.23

Splendeurs et misères des courtisanes

Le départ du foyer présidentiel de la veuve Martin a créé un vide auquel nos institutions républicaines n’étaient pas habituées : la fonction de première dame est vacante.

Un grand souci du Bien commun, une certaine idée de la fonction et une crainte justifiée des goûts du président du parti unique (il ne sait même pas choisir ses vestes) m’ont décidé à étudier les prétendantes au remplacement de Cécilia.

Aussi, je suis heureux de vous faire part de mes réflexions sur le sujet.

En d’autres temps et compte tenu de la place prise par la communication (cette seule maîtresse de l’homme public), une actrice aurait fait l’affaire ; mais aujourd’hui, les actrices hitchcoquiennes sont quelque peu défraîchies et les jeunes n’ont pas l’élégance requise pour le poste.

Il nous faut peut-être envisager une femme politique ; MAM par exemple est suffisamment élégante et pimbêche pour servir d’ambassadrice crédible aux françaises. Mais devrions-nous nous passer d’une femme ministre de l’intérieur dont la principale réforme tient dans l’interdiction du croisement de chiens (la seule vraie atteinte à Mai 68 et au dogme de la liberté sexuelle depuis 40 ans !) : la France a un besoin évident de ses talents.

Alors regardons du côté des intellectuelles afin que notre première dame soit aussi une éminence de la culture francophone. Malgré son âge, Hélène Carrère d’Encausse n’est-elle pas la meilleure représentante de l’intelligence française en tant que secrétaire perpétuelle de l’Académie ? Mais il faut malheureusement se rendre à l’évidence : une femme si subtile pourrait-elle supporter un tel ignare ? Et puis « tout empire périra » c’est un peu limité comme conseil à un mégalo.

Délaissons l’intelligence et regardons à la hauteur du maire de Neuilly, peut-être aurons-nous plus de succès chez les journalistes. La cause semble entendu. Catherine Nay ou Catherine Pégard auraient pu faire l’affaire, mais qui s’est abaissée à être son esclave ne peut prétendre devenir sa maîtresse aujourd’hui. Et songez que l’on sait depuis Jean-Jacques que « plus le maître est vil, plus l’esclave est infâme », alors vous imaginez …

Raphaëlle Bacqué et Sylvie Pierre-Brossolette n’ont quant à elles, pas le niveau physique requis.

Voyons plus bas : on ne manque pas de sportives talentueuses et agréables au demeurant. Laure Manoudou a, par exemple, pour elle l’expérience d’avoir longtemps côtoyé un entraîneur sans aucune distinction et dépourvu de tout savoir-vivre. Devons-nous la replonger dans un tel enfer ?

On pourrait rechercher aussi dans la première dame, le visage de l’intégration. Si l’on considère le cas de la chanteuse Diam’s, il est à craindre que l’élocution déjà laborieuse du président n’y gagne pas en clarté.

Le maire de Neuilly pourrait demander la main de la fille du shérif des Etats-Unis. La fille est un peu jeune mais l’accord serait un bel hommage du suzerain à son vassal.

Non, en fait, je crois que lorsque les élites ne peuvent plus remplir leur rôle, c’est décidément du peuple qu’il faut attendre le renouveau. C’est pourquoi il faudrait mieux organiser des castings télévisés que l’on nommerait « first lady academy » où les jeunes candidates découvriraient l’art et la manière d’être maîtresse de maison à l’Elysée.

Voila enfin une émission intelligente qui présente le double avantage de faire découvrir la vie politique aux gogos et de redonner goût aux maisons bien tenues.

 

Alors que demande le peuple ?

Une première dame et des jeux, pardi !

 

Klarenberg

12:24 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (9)

2007.11.12

Toutes les religions ne se valent pas

Le Journal Officiel du 10 octobre a publié un étonnant décret relatif à la fixation du classement indiciaire des personnels des cultes d’Alsace et de Moselle. Et le Journal Officiel est formel : un Grand Rabbin vaut moins qu’un Evêque coadjuteur, il ne vaut à peine plus qu’un vicaire général ou un chanoine. Par contre, le prêtre étranger est un moins que rien : même un pasteur vicaire mérite un traitement supérieur.

 

Pratique pour le moins ubuesque que le ministre de l’intérieur d’un Etat laïc s’amuse à hiérarchiser les fonctions cléricales d’une religion ou d’une autre et donc entre elles. On sait grâce à ce ministre et à son décret n° 2007-1445 du 8 octobre 2007 qu’un pasteur ou un rabbin ne seront jamais au niveau d’un Evêque ou d’un Archevêque : ceux qui ne sont pas contents n’ont qu’à se convertir… ou changer de région . Ce décret ne s’appliquant qu’en Alsace Moselle, régions chéries de Dieu s’il en est.

En effet, nulle part ailleurs en France, l’Etat ne se préoccupe du traitement des agents du service divin.

Dieu dans sa grande Miséricorde se soucie même des veuves et des orphelins de ses ministres du culte puisque le décret prévoit le montant des pensions à leur verser le cas échéant.

Bref, bien que l’information n’ait pas attirée sur elle les feux de l’actualité, je suis heureux de vous l’apprendre, le décret 2007-1445 est suffisamment clair pour en déduire :

 

1°) Dieu aime l’Alsace Moselle plus qu’aucune autre région

2°) Dieu est catholique sinon pourquoi un Evêque pourrait espérer un meilleur traitement qu’un Rabbin ?

3°) Dieu admet que les prêtres catholiques puissent laisser des veuves et des orphelins.

 

Il reste toutefois à élucider la raison pour laquelle Dieu a fait de Michéle Alliot-Marie son porte-plume !

 

Vito Andolini

00:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

2007.09.20

Réchauffement climatique, UMP et mutation de l’espèce

Qui se promène dans les rues so chic du 7ème arrondissement est frappé immédiatement d’un malaise diffus, inexplicable. On se sent ailleurs tout en étant en plein cœur de Paris. Les autochtones semblent être de bons français de souche, comme dirait l’autre, et pourtant…. Cela ne ressemble plus à l’humanité que nous avons connu. Ah…. Ils portent bien collier de perles et chevallière mais, après six mois d’étude et de recoupement, nous sommes arrivés à la conclusion que la jeunesse du 7ème n’est plus vraiment… de la même race ethnie que nous.  Elle a mûté. D’aucuns mettront en cause le réchauffement climatique (qui a bon dos) et réclameront l'installation d'éoliennes à la place de la statue équestre de Louis XIV dans la cour du château de Versailles. Le grand scientifique Claude Allègre a certifié que cela n’était que propagande totalitaro-écolo.

Mais tournons nous du côté du parti unique majoritaire. Le maire de Neuilly l’avait promis : la France d’après est là, le 7ème est l’avant-garde de la France révée par le nouveau pouvoir, peuplée de miséreux ponctionnés par l’ISF et autres boursicoteurs laissés pour compte. Ils ont mûté. Regardez bien les hanches de cette jeunesse. Ah oui ! Vues! Elles ont disparu.

La France d’après voulue par celui-dont-il-ne-faut-pas–dire-le-nom n’a plus de hanche. Une France androgyne…. Une France moderne…

Ainsi la commission électorale de l’UMP n’aura plus à s’arracher les cheveux sur les quotas de parité homme-femme, la Sécu ne sera plus ennuyée par le sexe des transsexuels, et les maires n’auront plus à vérifier que le sexe des mariés (cf  la papesse Jeanne…)

La France d’après…

Ambrogio Riva

 

19:20 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

2007.04.18

Qui a tué le ministre Boulin?

medium_robert_boulin.jpgTrente ans après, l'affaire Boulin réapparaît. Son Excellence Robert Boulin, ministre du Travail, est mort en forêt de Rambouillet. Les enquêtes officielles ont conclu à un suicide, la famille croit plutôt en un assassinat. Reste à savoir qui en serait le commanditaire. Personne ne l'a encore évoqué, mais Primopiano vous dévoile en exclusivité que toutes les pistes de la forêt de Rambouillet conduisent à la mairie!

 

Gérard LARCHER a bien tué Robert Boulin!

medium_medium_larcher_2.jpg

 

Ambrogio Riva

11:35 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Boulin

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu